Journaliste reporter d’images : un métier qui demande des compétences différentes

Journaliste reporter d’images : un métier qui demande des compétences différentes

8 octobre 2019 0 Par Stephanie

Le journaliste reporter d’images choisit un sujet d’actualité et se rend sur place pour enregistrer les images et le son. Pour mener à bien sa mission, il doit faire preuve de rapidité et de souplesse, et ce, en toutes circonstances. Ce professionnel a la particularité d’être polyvalent. Avec une caméra et un stylo, il part à la collecte des informations visuelles. Il s’occupe, par la suite du montage. Le JRI rédige, ensuite, les textes relatifs au sujet. À noter que ce professionnel maîtrise parfaitement la technique rédactionnelle.

Quelles sont les fonctions principales d’un journaliste reporter d’images ?

Le JRI est une équipe à lui seul. Il est à la fois cameraman, preneur de son, reporter et rédacteur. Ce professionnel propose à sa rédaction en chef des sujets de reportage ou d’enquête et tourne ces derniers en autonomie. Avant d’aller sur le terrain, il recherche des informations et des contacts, et définit un angle. Il organise aussi un plan et prépare les questions à poser à ses interlocuteurs. Autrement dit, le JRI doit penser à la construction du reportage et les images avec lesquelles il va l’illustrer. Il convient de noter que souvent, un tournage ne se passe pas comme prévu. Le professionnel doit donc faire preuve d’adaptation aux imprévus et trouver rapidement un plan B. Une fois la préparation finie, il peut aller sur place et réaliser les interviews.

De retour dans les locaux de son entreprise de presse, le JRI traite les données. Il se charge de commenter les images ou de monter la vidéo, conformément à son propre conducteur. À noter qu’un journaliste reporter d’images peut travailler seul ou en binôme avec un rédacteur. Il peut être également accompagné d’un éclairagiste ou d’un preneur de son.

Quelles sont les qualités d’un bon journaliste reporter d’images ?

Pour pouvoir exercer le métier de JRI, il faut avoir fait une école de journalisme ou une formation en audiovisuel. Mais ce n’est pas suffisant pour mener à bien la mission. Il faut, en effet, avoir certaines qualités. Tout d’abord, la curiosité est un critère essentiel pour tout professionnel de l’information. Si l’actualité et tout ce qui vous entoure vous intéressent, ce métier est fait pour vous. Ensuite, comme tout journaliste, ce professionnel sait recueillir, vérifier et traiter les infos en choisissant un angle pertinent. Pour cela, un esprit de synthèse est indispensable. Enfin, puisque le métier d’un JRI s’apparente à celui d’un technicien, la maîtrise de l’ensemble des techniques audiovisuelles est donc de mise.

D’autres qualités qu’un journaliste reporter d’images doivent avoir pour exercer ses fonctions

La relation de confiance avec les interviewés est naturelle pour ceux qui ont suivi une formation dans une école de journalisme. Il est primordial que le JRI ait le sens du relationnel. Il est également important de se monter tenace et dynamique pour obtenir le maximum d’infos. Par ailleurs, une bonne condition physique s’impose pour exercer le métier d’un JRI. Ce dernier implique parfois de rester des heures à attendre dans des conditions défavorables (froid, soleil…). Il doit, cependant, être réactif quand le sujet d’actualité à traiter tombe dans les heures qui suivent. Il faut savoir que les infos sont parfois imprévisibles. C’est donc aux médias de s’y accommoder. Concrètement, le JRI se doit de s’adapter à toutes les situations et d’oser quitter sa zone de confort.